• Prout.

     

    En Guadeloupe, nos gouvernants libéraux inventent la DEMOCRATIE DIRECTE : tu demandes gentiment 200 euros ils t'envoient bouler, tu fais tout péter et tu les as vite fait tes 200 euros ou du moins la promesse de les avoir. Mais on savait pas que vous les vouliez vraiment, faut pas se fâcher pour si peu. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p>Le gouvernant libéral ne prévoit rien, n'est au courant de rien ou alors il est d'un cynisme absolu, il sait mais tant que ça pète pas il laisse faire. Copain comme cochon avec les exploiteurs. <o:p> 

    </o:p>
    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>Et quand toutes les manœuvres délictueuses apparaissent au grand jour, il joue la vierge effarouchée. Oh les vilains banquiers ! Les vilains patrons aux parachutes dorés ! Les affreux monopoles. On va te le refonder ce capitalisme sauvage ! <o:p> </o:p><o:p> 

    </o:p>
    <o:p> </o:p>Mon cul oui.<o:p> </o:p>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :